Accueil > Palestine > Formations à l’animation volontaire > Formation à l’animation volontaire Abu Dis (octobre - novembre (...) > Abu Dis 7

Abu Dis 7

Publié le samedi 2 novembre 2013

10h30, on est au Centre, mais c’est fermé. C’est bien représentatif du flou artistique et institutionnel qui règne ici.
Qui fait quoi ? On va où ? Ce matin , même Fred baisse les bras et ne cherche plus à suivre ce qu’il se passe.
Le rapport au temps n’est pas le même que pour nous, le rapport au matériel non plus, mais on est armé d’une solide dose d’humour et de philosophie qui nous aide à surmonter tous les obstacles.

Finalement, après tergiversations, on se retrouve dans le bureau du maire à préparer le planning de notre deuxième semaine.Et c’est loin d’être simple, mais on arrive à fixer les grandes lignes, avec toutes les incertitudes d’usage.
Pour donner un exemple : on a amené dans nos bagages une carte son et un budget pour un logiciel de traitement du son.Mais pour ça, il faut un ordinateur, or celui qu’on avait laissé à notre dernière visite à l’air mal en point, il lui manque des touches , j’ai bien peur qu’on doive se fendre d’une messe de réquiem ...Quant au zoom H4 (enregistreur numérique) offert par le Maire de Rezé à la dernière délégation, il a tout simplement disparu … Enfin, il faut une connexion internet : au Centre, elle ne fonctionne pas. … ça n’aide pas .

On enchaîne avec une rencontre dans un autre bureau de la Mairie, avec un des responsables de la vie associative de l’Université.Le côté institutionnel de notre délégation n’est pas ce qu’il y a de plus facile, mais c’est un incontournable pour que le projet ne capote pas prématurément.

Cet après midi, Gaëlle et moi jouons les Pères Noël avant l’heure. On trimbale avec nous depuis Rezé un gros sac rempli de bazar divers et varié, et devant une quinzaine de mômes ahuris, on déballe notre capharnaüm petit bout par petit bout. Bâton de pluie, tuyaux harmoniques,claves, wood-blocks striés, petits ganzés, boomwhakers,et lames sonores multicolores. A l’arrache, on monte des petits jeux musicaux de découverte sonore auxquels participe le Muezzin.

Ah oui, le Muezzin !!!
Pour bien comprendre la situation, la Mosquée touche le Centre Musical, et à heures fixes, résonne l’appel à la prière. Je l’avais souvent entendu à Marrakech, chanté par un vrai Muezzin en chair et en os,c’était plutôt agréable, mais- modernité oblige-, c’est maintenant un CD qui est balancé en même temps dans toutes les mosquées du canton, et ça hurle dans des sonos assourdissantes, que même Philippe Meslet en colère peut pas faire ça avec son trombone, même si on pense souvent à lui !!
Bref, c’est un truc à vous rendre mécréant pour le restant de vos jours.

Une fois notre matériel remballé, les mômes s’éparpillent, Gaëlle démarre ses cours de clarinette, Josias se branche sur le cours de Dabkeh dans la cour, je taille le bout de gras avec William et tout ça nous amène vaille que vaille dans une certaine confusion jusque vers 17h30, et hop là, il fait nuit.

Catherine et Gaëlle disparaissent avec Mounia, invitées à deux mariages.N’étant point convié, je leur laisse le soin de vous conter leur soirée si elles le souhaitent.
Et pour nous les hommes, cigarettes, whisky et petites pépées , c’est à dire un thé à la menthe dans le café tenu par Nadim , fréquenté uniquement par des (jeunes) hommes, suivi d’un sandwich falafel dans un Mc Do local en miniature, et après ces agapes et festivités débridées, coucouche panier .

Mais comme le faisait remarquer Josias, le simple fait de boire ce thé dans cet endroit avec ces jeunes si accueillants, puis de rentrer à pieds en se sentant plus en sécurité que dans les ruelles de Rio, ou même Place du Commerce certains soirs,et bien rien que ça c’est un petit concentré de bonheur
( Il y a deux ans, avec Dominique, on n’avait pas connu ce genre de moments de détente, vue la tension qui régnait dans le coin, le soir on restait cloîtrés …. )

CEMEA Pays de la Loire - 15 bis allée du comandant Charcot - 44000 Nantes - 02 51 86 02 60 SPIP | réalisé et hébergé par les CEMÉA Pays de la Loire | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0