Accueil > Tunisie > Volontariat > Volontaires Tunisie 2014 > Downtown

Downtown

Publié le samedi 15 mars 2014

Quand on arrive dans un endroit inconnu, les points de repères c’est important. Sans point d’ancrage, il n’y a que des réalités un peu inquiétantes, un peu intrigantes, et en tout cas inconnues. Les points de repères, ça doit aussi être des lieux, des lieux physiques, même dans notre monde 2.0 bourré à craquer d’outils pour communiquer à distance.

À Gafsa, mon point de repère physique, c’est un café, le Dowtown. Le Downtown, c’est le café qu’Oussama et ses frères (des ami-e-s de Mashhed) ont ouvert il y a quelques mois. J’ai été là à l’ouverture, et j’ai assisté aux préparatifs de dernière minute, avec le speed général pour que tout soit prêt à temps.

Maintenant, je peux profiter du lieu qui fonctionne, de ces murs à la gloire de New York, des étranges cassettes collées au mur et de sa musique qui varie en fonction des humeurs des habitué-e-s. En terme de boisson, pas d’alcool bien entendu, mais aussi pas de thé : « c’est pas possible de trouver de la bonne menthe ici » me dit le patron. Toutes les boissons chaudes s’appellent « café », mais toutes ne sont pas à base de café, il y aussi de délicieux chocolats chauds aromatisés au caramel ou à la noisette.

Le lieu ne serait, à priori, pas forcément pour moi : on y fume constamment, les matchs de football sont suivis avec attention (et le volume de la télé à fond) et les sodas ne sont pas la priorité de la maison. Mais je m’y sens bien. A cause des ami-e-s qui passent régulièrement, à cause de la bienveillance générale qui règne même quand je fais (maladroitement) le service, sûrement à cause du wifi.

En tout cas, je passe plusieurs heures par jour dans ce café, à boire, à discuter, rencontrer des gens, à découvrir des mots en arabe, à parler sur internet avec mes ami-e-s. C’est un peu chez moi.

C’est aussi un espace de projets culturels. A long terme, le café a comme objectif d’être un vrai espace culturel de jeunesse, permettant de voir des films, de lire, de rencontrer des artistes. Le genre d’espace qui n’existe pas à Gafsa, ville du sud de la Tunisie où le gouvernement ne considère pas la culture comme une priorité. Tant que les phosphates continuent d’arriver, tout roule.

Pour l’instant, ça commence doucement avec des projections de film le dimanche, histoire de faire venir du monde. A plus long terme, un projet bibliothèque, des soirées débats sur des documentaires, ...

J’ai toujours aimé que mes maisons soient aussi des espaces d’expérimentation collective, alors je crois que je me plaît bien ici aussi pour ça. En espérant apporter des choses à cette espace, insh’allah.

Portfolio

CEMEA Pays de la Loire - 15 bis allée du comandant Charcot - 44000 Nantes - 02 51 86 02 60 SPIP | réalisé et hébergé par les CEMÉA Pays de la Loire | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0