Accueil > Palestine > Palestine ici et ailleurs > Volontaires Palestine 2011 > Soyez les bienvenues !!

Soyez les bienvenues !!

Publié le mercredi 18 mai 2011

Les dimanches se suivent mais ne se ressemblent pas. Le 8, jérusalem grouillait de soldats, à chaque coin du souq, autour de la ville, au mur des lamentations. Cinq jours plus tard, ils envahissaient silwan et 7 jours plus tard 3 bataillons de réservistes ont été rappelés pour « protéger des frontières » selon les uns, « réprimer et poursuivre un processus » selon les autres. D’une fête nationale à une autre, rien de commun, qu’en disent les médias ?

Un ami m’ a envoyé par internet quelques articles sur la comémoration de la nakbah, les voici :

En fouinant sur un autre site, je vous propose aussi celui là :
http://www.alternativenews.org/engl...

Et voici, ce que j’ai vécu :

Jeudi 12 : Manifestation à Bethlehem, forte en symbôle, union des palestiniens, quelques soient le parti pris politique, religieux ou autre (cf. article sur Manifestation nakbah à Beethlehem).

À partir du jeudi et pour 14 jours, voici un résumé des évènements qui se passent à Beethlehem :

Dimanche 15 au matin je suis allé manifester à Wajale, village proche de Beethlehem, dans lequel le pouvoir sioniste est en train de construire un mur de plus, à côté duquel une colonie s’étend d’années en année. Cette manifestation est forte en symbole, nous marchons vers la colonie en partant du village et essayions de joindre une colline qu’aucun palestinien n’a atteint de puis 1948. Cette colline est une terre palestinienne selon le droit international et le plan de partage de l’ONU en vigueur, datant de 1967.

La manifestation commence bien avant la mise en place du cortège. Pour y aller, nous partons en minibus par des chemins sinueux dans la montagne, il faut déplacer des pierres, longer le mur, faire des crochets…

Nous arrivons enfin sur le lieu de départ, une tente a été planté, des discours se font en arabe et en anglais afin de pouvoir expliquer la démarcher et les revendications aux internationaux, même si aucun journal n’en fera part par la suite.

Revendications simples : ils sont palestiniens, ils souhaitent vivre libre et en paix sur leur terre. La tente est brûlée en symbôle du retour proche (en 1948, suite à la conquête de la palestine ouest, aujourd’hui israel, les palestiniens se sont enfuis avec la clé de leur maison en pensant revenir et ont été regroupés dans des camps de réfugiés mis en place par l’ONU, ils y vivent encore aujourd’hui. Au début et pendant une dizaine d’année, ils ont vécu en tente sans eau ni électricité, puis dans des blocs de 3 mètres sur 4, un bloc par famille.)

Le cortège traverse le village, puis emprunte un chemin de montagne, il est composé de personnes de tout âge dont des écoliers et quelques personnes âgées. Nous descendons la montagne vers une ruine de maison (confisquée il y a plusieurs années suite à la construction d’une route). Des jeunes montent sur les ruines et brandissent le drapeau palestinien et un drapeau noir symbolisant la tristesse. Les soldats israéliens arrivent et s’organise en 2 lignes, en face et à côté des manifestants.

Un groupe de palestinien marche vers la route, ils se font tabassés et certains d’entre eux arrêtés. Le cortège se repli. Ils seront libérés quelques minutes plus tard. Les militaires envoient ensuite des gaz lacrymogènes et des jeunes palestiniens répliquent par des pierres, cela durera environ deux heures. Par moment, les militaires arment leur fusil et les pointent sur les manifestants. Le cortège se recule par vague. Au bout de 2 heures, il se replie dans le village et est accueilli par les habitants avec de l’eau et des oignons (pour calmer les douleurs de gaz).

En remontant dans le village, on remarque que des jeeps sont garées à différentes entrées, des grenades lacrymogènes sont envoyés dans le village, des jeeps et des militaires à pieds parcourent les rues et entrent dans les maisons pour arrêter des manifestants qui s’y sont réfugiés.

Bilan, 13 arrestations.

L’article du point (en lien en haut de l’article) explique qu’Israël gardait ces frontières, nous ne sommes pas sorti de la palestine. L’article parle de violences, quelles violences, celle d’avoir été expulsé de son territoire et de se faire emprisonner un peu plus chaque jour, celle de voir les médias internationaux faire la sourde oreille et fermer les yeux sur les événements pacifiques sur l’organisation et la résistance quotidienne du peuple palestinien dans un pays ou vivre et rester est synonyme de résister ? Je vous laisse comme exemple lire le programme des manifestations de commémoration qui se passent sur Beethlehem.

Soyez les bienvenus

PS(1) : Un article qui retransmet le discours que Netanyahu a fait le lendemain des manifestations de comémoration de la Nakbah :
http://www.alternativenews.org/engl...

PS(2) : Un article qui retransmet le discours que Netanyahu a fait le lendemain des manifestations de comémoration de la Nakbah :
http://www.alternativenews.org/engl...

PS(3) : http://www.info-palestine.net/artic...

PS(4) : Infos sur les arrestations suite à la manif :
http://www.ism-france.org/communiqu...

Portfolio

Manif à Wajale, mai 2011 Manif à Wajale, mai 2011 Manif à Wajale, mai 2011
CEMEA Pays de la Loire - 15 bis allée du comandant Charcot - 44000 Nantes - 02 51 86 02 60 SPIP | réalisé et hébergé par les CEMÉA Pays de la Loire | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0