Accueil > Palestine > Palestine ici et ailleurs > Volontaires Palestine 2014 > Grandir à Silwan

Grandir à Silwan

Publié le vendredi 2 mai 2014

Silwan est un quartier palestinien de Jérusalem Est situé au pieds de la vieille ville et du Mont des Oliviers. Le gouvernement israélien a des plans pour ce quartier : à l’horizon 2020, l’objectif est que 95% des habitants du quartier soient des colons. Aujourd’hui, il y a 55 000 palestiniens, toutes religions confondues, qui vivent dans une situation d’extrême violence dans ce quartier, ainsi que 350 colons.

Les persécutions étant quotidiennes, grandir à Silwan présente donc certaines particularités. Voici quelques exemples :

  • A 5 ans, vous êtes susceptibles d’être arrêté et emprisonné. Depuis 1967, 1 enfant sur 4 a été arrêté. Il y a aujourd’hui 10 enfants du quartier en prison. Le plus jeune, âgé de 12 ans, a été condamné à 2 ans de prison.
    Lors des arrestations, il est interdit aux enfants de voir leurs parents, de manger, de boire ou d’aller au toilettes. Ces expériences entraînent des problèmes d’isolement des enfants victimes de telles pratiques.
  • Toute les maisons ont un avis de destruction. 88 maisons du quartier du Jardin, dans lequel la femme du roi Salomon se serait promenée, sont susceptibles d’être détruite d’un moment à l’autre. Les enfants y habitant amènent tous les jours leurs jouets à l’école de peur de ne pas les retrouver le soir si la maison n’est plus là.
  • Regarder un match de football devient un acte politique : les jeunes avaient installé un écran dans une association pour regarder un match de l’équipe de Tunisie. L’autorité israélienne en a décidé autrement et à lancer des bombes lacrymogènes dans la salle afin d’empêcher les jeunes de regarder le match.
  • Les enfants ont plus l’impression de protéger leurs parents que le contraire.
CEMEA Pays de la Loire - 15 bis allée du comandant Charcot - 44000 Nantes - 02 51 86 02 60 SPIP | réalisé et hébergé par les CEMÉA Pays de la Loire | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0