Accueil > Palestine > Palestine ici et ailleurs > Volontaires Palestine 2014 > Une journée à la piscine pas comme les autres

Une journée à la piscine pas comme les autres

Publié le mardi 17 juin 2014

Pour fêter la fin du camp d’été pour les femmes organisé par Keffiyeh Center à Askar, une sortie a été organisée dans la vallée d’Al Badan. Une trentaine de femmes du camp ont participé à cette sortie, sans homme mais avec enfants.

Dernier jour premier camp d’été pour les femmes d’Askar. Cette fois l’activité a lieu toute la journée.

La veille, une grande question est restée sans réponse claire : à la piscine, peut-on se baigner en bikini ou faut-il prévoir un pantalon et t-shirt de rechange pour se baigner ? Nous, un peu naïve peut-être ou n’ayant finalement pas encore intériorisé tous les codes palestiniens, n’avions prévu que notre bikini. Cependant, au cours de la discussion, il apparaît clairement que la baignade en bikini va être compliquée. Il nous faut donc trouver, à la dernière minute, des leggings pour nous baigner : mission accomplie.

Le jour J, à 9h30, un bus rose nous attend toutes en bas du camp, direction la vallée d’Al Badan et sa piscine pour femmes. Nous arrivons dans une petite vallée, aménagée, et nous installons le long du cours d’eau. Curieuses, nous demandons rapidement où est la piscine. De plus, il fait chaud et un petit plongeon ne ferait pas de mal. A cette heure matinale, la piscine est encore vide, seules quelques filles s’apprêtent à se baigner. Pratiquement personne dans l’eau, nous décidons de ne pas prendre les leggings. Cependant une fois au bord de la piscine, bonnet de bain sur la tête, nous discutons longuement pour savoir si le t-shirt est requis ou pas. S., une amie palestinienne, nous dis qu’il n’y a pas de problème, même si les autres filles gardent un t-shirt et au moins un short, nous pouvons nous mettre en maillot de bain. Après une longue hésitation, venant certainement des avertissements et conseils de la veille, nous décidons d’enlever le t-shirt et de nous mettre à l’eau. Qu’est-ce que c’est agréable !

La journée continue au rythme des différents mets que les femmes nous font goûter, des batailles d’eau des enfants dans la rivière, et les mots croisés au soleil. Tout le monde profite de cette journée à sa manière, très peu de femmes vont se baigner, c’est plutôt une activité pour les adolescentes et les enfants.

Deuxième envie de baignade l’après-midi, la question vestimentaire se pose encore. Cette fois il y a plus de filles et quelques femmes dans la piscine. Nous n’avons aucune envie de porter un legging dans l’eau. Cependant cette fois nous ne nous sentons pas à l’aise pour nous mettre en bikini, il y a déjà tous les regards qui sont posés sur nous. Quelques minutes d’hésitations et nous plongeons en débardeur, tant pis, il faudra aller se sécher au soleil. La baignade n’en ai pas moins agréable mais nous nous sentons un peu seules du côté le plus profond du bassin : les femmes et filles présentes ne savent, pour la majorité, pas nager. Elle sont toutes du côté le moins profond du bassin avec une bouée autour des hanches. Du coup nos échanges se résument à quelques conseils pour essayer de nager et de nombreuses batailles d’eau.

Une fois sorties de l’eau, nos débardeurs mouillés, il faut trouver un moyen de les faire sécher car nous n’avons rien pour nous changer. Le problème est qu’une fois sorties de la piscine, il y a des hommes, il nous faut donc nous couvrir les épaules. Nous arrivons quand même à trouver un endroit (un peu) tranquille et nous installons au soleil en essayant de nous découvrir au maximum tout en respectant le code vestimentaire. Alors que d’habitude il n’y a pas de problème pour garder les épaules couvertes, par exemple une chemise par dessus un t-shirt, la tentation de se mettre en débardeur sous le soleil est aujourd’hui très forte ! Du coup, en rentrant chez nous, nous nous sentions quand même un peu humides, mais ce n’est pas grave, ce fut une très bonne journée et une nouvelle expérience mettant à l’épreuve nos habitudes d’occidentales et aussi nos interrogations.

A.B.

CEMEA Pays de la Loire - 15 bis allée du comandant Charcot - 44000 Nantes - 02 51 86 02 60 SPIP | réalisé et hébergé par les CEMÉA Pays de la Loire | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0