Accueil > Palestine > Palestine ici et ailleurs > Volontaires Palestine 2014 > Etre une femme ici ou ailleurs

Etre une femme ici ou ailleurs

Publié le vendredi 1er août 2014

Me faire traiter de « pute » dans la rue ne m’était jamais arrivé auparavant et en arabe encore moins. Je rentrais de Human Supporters, l’association où je suis volontaire. J’étais seule comme tous les jours, en tee-shirt mais ce n’était pas la première fois.

Un groupe d’hommes, 5 ou 6, je n’ai pas vraiment fait attention, a commencé à me parler en anglais « Hi, Hello, How are you ? », ça j’y suis habituée même si ça m’énerve. Comme à mon habitude je ne prête pas attention à ces interpellations et continue ma route jusqu’à ce que l’un d’entre eux m’insulte en arabe. Mon sang n’a fait qu’un tour et j’ai tourné la tête en lançant un regard noir, comme je sais si bien le faire quand je suis énervée. Même si j’avais mes lunettes de soleil je pense qu’ils ont vu que j’avais compris. Mais quoi faire face à ça. Les insulter en retour, j’y ai bien pensé mais à quoi bon ?

Je continue mon chemin en sentant la colère m’envahir et les larmes monter. Pour qui se prennent-ils ? De quel droit m’insultent-ils ? Parce que je suis européenne ? Parce que je ne suis pas voilée ? Parce que je porte un tee-shirt ?

Je n’avais jamais ressenti ce sentiment d’humiliation auparavant, je me suis sentie presque sale, coupable, mais coupable de quoi ? De porter un tee-shirt ? Je n’ai pas eu l’impression d’être vulgaire ou d’être aguichante . Et même si je l’avais été, est-ce une raison pour me faire insulter ? La culpabilité a laissé rapidement place à l’incompréhension. D’autres femmes palestiniennes portent des tee-shirts, se font-elles injurier aussi ?

Ce genre de scène aurait pu m’arriver en France ou ailleurs et à n’importe qu’elle femme. De nombreuses femmes subissent des agressions verbales voire physiques dans la rue ou dans les transports en commun et ce n’est pas normal ! Les discriminations envers les femmes ont lieu partout, dans tous les pays et toutes les cultures même si ce ne sont pas les mêmes.

Cette mauvaise expérience m’amène à me questionner sur la place des femmes dans les sociétés et sur celle des hommes. Est-ce qu’on peut penser les relations autrement que par le prisme de la domination masculine pour reprendre Bourdieu ? Qui sont les coupables ? Les hommes qui cherchent à imposer leur pouvoir ou les femmes qui s’y plient gentiment ? Hommes et femmes nous sommes tous conditionnés à occuper des rôles genrés selon la société et la culture dans lesquelles on grandit mais comment aller au-delà ? Comment combattre ces différences ? Peut-on les combattre ?

E.

CEMEA Pays de la Loire - 15 bis allée du comandant Charcot - 44000 Nantes - 02 51 86 02 60 SPIP | réalisé et hébergé par les CEMÉA Pays de la Loire | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0