Accueil > Palestine > Palestine ici et ailleurs > Volontaires Palestine 2014 > C’est une route intiatique, sur des Terres battues, malmenées.

C’est une route intiatique, sur des Terres battues, malmenées.

Publié le lundi 24 novembre 2014

Il y a d’abord des choses difficiles à intégrer, une absence émotionnelle, étouffée par une grille d’analyse qui tourne à plein régime et qui ne veut pas lâcher. Le silence des entrailles alors que j’attendais le tumulte.
Et puis petit à petit, l’écran se fissure, se brise par endroit. Les rencontres fusent, les horizons poétiques, tirés comme des flèches, atteignent de plein fouet ; s’ajoutent les horreurs colonialistes sous mes yeux qui signent la fin des virtualités occidentales discutées entre amis aux heures et états où l’on décide de refaire le monde. La vue substitue enfin le verbe. On change de prisme, de paradigme.
Je n’ai alors plus d’autre choix que d’accepter. Accepter que je ne sais pas, que je ne peux pas tout comprendre, surtout pas maintenant. Accepter le Doute, l’Angoisse, la légitimité de la douleur par procuration, les larmes qui montent aux yeux parfois, sans raison apparente. Accepter l’impuissance individuelle aussi. Et apprendre. Apprendre à canaliser ma colère et briser mes certitudes. A garder foi en l’impalpable et aux symboles. A l’Humain surtout, en sa lumière émanée. UNADIKUM.
Pour cela il y a eu des instants avec Naji, Fayez, quelques anonymes, et il y en aura bien d’autres, « inch’allah ». Ca veut dire on ne sait pas mais on espère.
Et ici ça résonne.

Manon.

CEMEA Pays de la Loire - 15 bis allée du comandant Charcot - 44000 Nantes - 02 51 86 02 60 SPIP | réalisé et hébergé par les CEMÉA Pays de la Loire | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0