Accueil > Palestine > Palestine ici et ailleurs > Volontaires Palestine 2014 > Le bruit

Le bruit

Publié le lundi 24 novembre 2014

Arrivé au camp d’Askar, la première chose que nous avons vu été un tas de bâtiments gris collés les uns aux autres. Sauf un, qui était légèrement coloré d’un bleu qui m’était familié. On pouvait y lire « UNRWA ».

Mais la deuxième chose qui m’a le plus frappé, est le bruit omniprésent. Que ce soit les cris d’enfants, les insultes, les pétards, les rires ou des « selem » souriants. Beaucoup d’hommes dans les rues, où on pourrait croire qu’il y a peu de femmes dans ces camps.

Préjugés ?

On en a sur eux, donc eux en ont sur nous. Un camp de réfugié(e)s, c’est un quartier comme un autre, où les gens vivent simplement leurs vies, où l’on trouve des commerces, des services, etc...

Ce bruit que l’on entend en permanence peut nous paraître insupportable, surtout si on loge dans le camps dans des habitations où l’isolation est très mauvaise.

Cependant, on se rend compte que le silence ne nous inspire pas confiance.
Comme s’il allait se passer quelque chose de mauvais, telle une scène de western.

On pourrait dire qu’il n’y a rien de plus insupportable que le bruit du silence.

M

CEMEA Pays de la Loire - 15 bis allée du comandant Charcot - 44000 Nantes - 02 51 86 02 60 SPIP | réalisé et hébergé par les CEMÉA Pays de la Loire | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0