Accueil > Palestine > Palestine ici et ailleurs > Volontaires Palestine 2014 > Les 10 commandements de la Volontaire à Keffiyeh Center, Askar Jdid, (...)

Les 10 commandements de la Volontaire à Keffiyeh Center, Askar Jdid, Palestine.

Publié le jeudi 19 février 2015

1. En hiver tes gants tu porteras (surtout à la maison.)
Quand on a 11°C après avoir poussé le chauffage au max pendant 3 heures, on est contentes.

2. Ton footing matinal dans le camp, tu oublieras.
Définitivement, si on veut éviter d’être poursuivie par une horde de gamins pas forcément malveillants mais très excités, c’est mieux de réserver les activités sportives aux salles de sport (et perso ça passe toujours difficile).

3. Inutile, jamais tu ne te sentiras.
En termes de réalisations concrètes, il y a peu de chances que ton séjour corresponde aux grandes attentes que tu avais avant de partir. Travailler dans un camp c’est se confronter à la violence de l’occupation, au désespoir, à l’inertie. C’est apprendre à bosser sans ligne directrice, à être réceptif aux attentes, à savoir bifurquer quand on se plante, à passer des heures à « sentir l’atmosphère » avant d’éventuellement faire quelque chose. Et forcément, quand on a été biberonnée aux 42 heures de taf par semaine (je suis suisse), c’est difficile à encaisser.

4. A l’aise mais pas trop, tu seras
S’adapter c’est bien, au point d’adopter le combo local du jogging-sandales-chaussettes, non.

5. Les Hits du Hamas, à bas volume tu écouteras.
Les Palestiniens ne trippent pas tous autant que toi sur « Zalzel amn Israel » (« tremblement de terre dans la sécurité d’Israël »), hymne énergique à la résistance quelque part entre Sniper et René Binamé. Ca les fait pas toujours rire, et certains te demanderont même avec insistance de baisser le son.

6. Le Za3tar avec du pain, exclusivement tu mangeras.
Le Za3tar (thym avec du sésame) n’est pas un substitut d’herbes de Provence. Dans une ratatouille, c’est un cooking fail.

7. Tes médicaments toujours tu emporteras.
…Au risque de te voir prescrire du « Relaxon » -relaxant musculaire consommé ici comme anxiolytique- pour une rage de dents.

8. Des kleenex, toujours sur toi tu auras.
Parmi les grandes énigmes de la Palestine, il y a celui des toilettes. Le papier hygiénique n’est pas très répandu et les locaux se rincent les fesses à l’eau, à l’aide d’un tuyau situé à côté des WC. Ce que personne ne m’a jamais expliqué, c’est comment ils font ENSUITE, c’est-à-dire, quand ils ont le postérieur trempé. Le mystère reste entier, mais pour éviter la très désagréable sensation de cul humide, on embarquera ses mouchoirs.

9. Des blagues, jamais tu ne t’offusqueras
Tu n’y manqueras pas, on te sortira un matin que « machin est mourant à l’hôpital après être tombé d’un toit ». Les jeunes du camp ont vécu l’enfer de la seconde Intifada et vivent toujours dans des conditions très dures. Mais ils ont le droit, comme tous les ados de 17, 18, 19 ans, d’avoir un humour de merde.

10. D’un Palestinien, jamais amoureuse tu ne tomberas.
Conseil vain mais nécessaire.

ولله بحبك يا فلسطين

CEMEA Pays de la Loire - 15 bis allée du comandant Charcot - 44000 Nantes - 02 51 86 02 60 SPIP | réalisé et hébergé par les CEMÉA Pays de la Loire | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0