Accueil > Palestine > Délégations > Délégation découverte de la Palestine Décembre 2015 / Janvier 2016 > Voyage SENSationnel

Voyage SENSationnel

Publié le mardi 29 décembre 2015

Recueil des productions faites par les GVD (Groupes de Vie de Délégation) dans le cadre d’un jeu d’écriture.

On a vu :

  • la Tour Eiffel du camp d’Askar Jdid
  • beaucoup de discussions et des images de drames humains dans ma tête
  • des femmes qui n’ont pas joué
  • les copains et les copines
  • des sourires
  • des ultras orthodoxes
  • « l’affection » entre les gens
  • de la super dabke
  • des drapeaux israéliens, des drapeaux palestiniens
  • la fouille de jeunes par des policiers
  • rien vu dans mon sac ce matin car pas d’électricité
  • beaucoup d’affiches de martyrs et de Yasser Arafat
  • une bande de tortues Quechua marcher devant moi
  • la porte de Damas
  • enfin des femmes à Keffyieh Center
  • de la générosité
  • les « attitudes » relationnelles entre garçons et filles
  • des enfants qui jouent en autonomie dans les rue du camp
  • du courage et de la patience
  • vous
  • un sapin qui différait du reste du paysage dans le quartier chrétien
  • un camp toujours aussi petit avec toujours autant de gens
  • un enfant se faire interroger par les flics israéliens
  • les panneaux des colonies
  • un certain Michel
  • des visages heureux
  • l’esplanade des mosquées
  • des armes et des soldats désœuvrés
  • les couleurs bleue et jaune x1000
  • toi
  • des gens
  • des couleurs de mosaïque

On a entendu :

  • les cloches d’une église
  • pleins d’enfants
  • l’appel à la prière
  • la musique de la célébration d’une bar mitzvah
  • des « Salam »
  • des rires
  • des sirènes
  • de l’arabe
  • les klaxons des taxis
  • des musulmans répondre à la provocation d’un juif présent à l’esplanade des mosquées, escorté par des soldats israéliens
  • de la musique dans le taxi jusqu’à Naplouse sur laquelle danser (« Modern Talking » !)
  • des petites filles qui ont dansé le dabke et chanté l’hymne palestinien
  • le chant du muezzin dans le micro tout pourri du camp d’Askar
  • l’explosion d’une maison en plein milieu de la nuit
  • la petite musique du vendeur de gaz
  • « Hello, What’s your name ? » de tous les enfants dans les rues d’Askar
  • le son de la voix de mes copines palestiniennes (enfin !)
  • des cris d’enfants dans les rues d’Askar
  • des klaxons à Naplouse
  • le bruit des avions de chasse de l’armée israélienne qui passent et repassent
  • le coq à minuit
  • la langue
  • la dabke

On a senti :

  • mille odeurs dans le souk
  • le safran et le pipi
  • le café à la cardamome
  • la clope
  • la rue des bouchers à Jérusalem
  • les épices dans le souk
  • la poussière dans les rues
    le soleil
  • le thé à la menthe et la fleur d’oranger en passant dans une ruelle de la vieille ville de Jérusalem
  • des odeurs de repas et d’épices
  • le froid
  • la fumée de cigarette
  • la bonne odeur de nourriture en rentrant ce soir
  • que ca y est ; je suis en Palestine !

On a gouté :

  • des vrais falafels
  • le labné au zaatar
  • le café palestinien à la cardamome
  • du bon houmous
  • du pain trop bon
  • des pâtisseries à la canelle
  • le fruit d’un arbre
  • une bonne omelette
  • du jus de bananes et strawberries
  • des oignons épicés
  • le cappy chimique (et j’aime toujours pas ça !)
  • le bon repas traditionnel préparé par la mère et la soeur d’Asmar
  • un bon jus de grenadine sur le chemin du souk
  • vivement demain pour le knafé !

On a touché :

  • un mur dans le Saint Sepulcre
  • un truc gluant et poilu dans la douche de l’hôtel
  • mon sac à dos
  • la rambarde de l’hôtel Hebron
  • des portes palestiniennes, des chaises, des cartes
  • le marbre des piliers du dôme du Rocher
  • les pavés glissants de la vieille ville
  • Michel Warschawski
  • une feuille d’olivier et une olive
  • des palestiniens qui sont allés en prison et qui ne veulent pas tuer tous les juifs
  • l’écorce d’un cyprès sur l’esplanade des mosquées
  • des contacts furtifs dans les jeux mais pas mal de distance dans les postures
  • des mains sur les épaules, le ventre, les bras
  • des embrassades timides
  • les mains des palestiniens
  • le sol froid durant le loup tortue
  • le poulet et après j’avais les mains toutes grasses
  • des gens
  • mes copines plus que mes copains
  • mon lit d’avant
  • le dos des gens du loup-tortue

On a ressenti :

  • de la joie d’arriver au camps d’Askar
  • un peu perdu face à tant de choses à découvrir et d’appréhension du "je ne connais pas
  • de la fatigue, du froid, de l’agacement, de l’excitation de la crainte et du doute.
  • de l’envie pour la suite
  • beaucoup d’émotion
  • de la joie de vivre chez les gens rencontré qui nous accueilli
  • de la fatigue, puis de l’intérêt, puis de la fatigue, puis de l’excitation puis de la joie intense.
  • la fatigue et de la solitude ce soir au camps d’Askar
  • l’envie de me resservir à bouffer alors que je n’ai plus faim
  • une proximité des choses qui s’éclairent
  • des petites filles fortes et cool
  • plus de sûreté dans la façon dont je comprends le conflit Israélo-Palestinien
  • de l’amitié dans cette association
  • des débordement d’émotions diverses
  • un mal de crâne en fin de journée
  • une envie de revenir...
CEMEA Pays de la Loire - 15 bis allée du comandant Charcot - 44000 Nantes - 02 51 86 02 60 SPIP | réalisé et hébergé par les CEMÉA Pays de la Loire | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0