Accueil > Palestine > Palestine ici et ailleurs > Volontaires Palestine 2013 > Hebron Hostel

Hebron Hostel

Publié le samedi 16 mars 2013

Au détour d’une ruelle dans la vieille Jérusalem, se trouve l’Hebron Hostel. Plus exactement, à partir de la porte de Damas, rendu-e à la patte d’oie, prendre la rue qui monte par la droite. Après la 7e station du chemin de croix, ca sera la 1ere ruelle sur la gauche.

Ici vous serez accueillis par l’un des deux bonhommes qui tiennent cet hôtel, deux frères. Ou encore, par l’un des volontaires qui passent du temps ici et font eux aussi, qu’ici c’est un peu « Comme à la maison » pour chaque personne qui y passe.
Là on peut se demander : pourquoi tant d’engouement pour cet hôtel ?

D’abord, l’emplacement. Il se situe en plein quartier arabe, au cœur de la vieille ville, un quartier plein de vie. Ensuite, le lieu en lui-même est rempli d’Histoire et d’histoires. Il y a bien longtemps, ce bâtiment magique et ses voutes en vieilles pierres était l’endroit où se retrouvaient des palestiniens pour y presser leurs olives afin d’en faire de l’huile. Depuis 60 ans, c’est un hôtel. Pendant une cinquantaine d’années, c’était le père des deux bonhommes qui le tiennent aujourd’hui qui s’en occupait. Depuis une dizaine d’années, les fistons ont pris la relève, accompagnés des copains et de volontaires internationaux de passages plus ou moins long. La volontaire qui travaille actuellement ici y est depuis plus de 3 ans ! Dans son histoire, ce lieu s’est aussi appelé le Tabasco hôtel, qui a été sommé de changer de nom, car trop évocateur et provocateur pour Israël. Cet endroit est d’ailleurs connu pour accueillir des internationaux plutôt pro-palestinien et il est préférable de ne pas mentionner son nom à l’aéroport de Ben Gurrion…

Ce lieu, c’est un resto/salle à manger au rez-de chaussé, des dortoirs et des salons avec des gros canapés au premier étage, et des chambres doubles sur le toit … toit où il fait bon vivre en fin de journée ou au petit matin notamment, avec une ambiance sonore allant du muezzin qui appelle à la prière, au son des cloches du St Sépulcre … à cette magie sonore, ou cette cacophonie sans nom, selon chacun… on ajoutera les chorales de pèlerins qui défilent dans les rues environnantes et qu’on peut entendre du fond de nos lits dans les dortoirs ! Les moments passés sur le toits ne sont pas sans rappeler où l’on se trouve : Merci de ne pas faire trop de bruit pour les voisins-colons-pas-très-sympas qui n’hésitent pas à appeler les flics si bruit il y a.

Ici, on croise certes des internationaux plutôt pro-palestiniens, mais aussi des touristes en balade, des gens plutôt religieux (quelque soit la religion d’ailleurs) aspirés et inspirés par la ville de Jerusalem et son ambiance, et puis comme dans toute auberge, des gens d’un peu partout, d’un peu tous les âges et avec qui on cause un peu de tout, ou de rien.

Enfin, les deux frangins et leurs copains sont d’un accueil sans limite. Facilement abordables, c’est assez aisément qu’on se retrouve à papoter avec l’un deux au détour d’un couloir ou tranquillement posé dans l’un des nombreux canapés. On échange des bouts de vie d’ici et là. Ils deviennent prof d’arabe d’un instant et du quotidien. Ils sont prêts à tout pour qu’on soit bien, même à manquer de mettre le feu à la cuisine en faisant une omelette ! Oui, parce qu’ici on peut aussi boire un coup et/ou manger des trucs bien bons qu’ils préparent pour nous. Certes, ne pas attendre l’hypoglycémie pour commander … des fois la préparation est un peu longue, mais faite avec attention et intention, ca c’est sur.

L’hebron Hostel on y est bien et on y revient !

Ju.e

Portfolio

CEMEA Pays de la Loire - 15 bis allée du comandant Charcot - 44000 Nantes - 02 51 86 02 60 SPIP | réalisé et hébergé par les CEMÉA Pays de la Loire | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0