Accueil > Tunisie > Volontariat > Volontaires Tunisie 2018 > Un mois : formation jeux,...

Un mois : formation jeux,...

Publié le mercredi 16 mai 2018

Je suis arrivée depuis un mois et je me sens vraiment intégrée. J’aime beaucoup l’ambiance et la chaleur (dans tous les sens) de la Tunisie, de Gafsa, de Mash’Hed, du Down Town, tous me plait.

Depuis que je suis arrivée j’ai quand même appris pas mal de mots en arabe (je suis fière et j’aime vraiment apprendre cette langue), mais j’ai encore du mal a faire des phrases et c’est que le début.
Bien sur la langue est un peu une difficulté par moment comme pour travailler a Mashhed. J’ai peur parfois de servir a rien et d’être un boulet qui ne peut rien faire a Mashhed. Mais j’ai reussi a prendre ma place dans certaines actions et j’espere que je pourrais faire de plus en plus.
La langue n’est pas une si grosse frontière car prece que tous les tunisiens et membre de Mashhed parle bien voir tres bien francais. Il me propose même de me traduire donc c’est vraiment pas une contraintes pour suivre et participer à Mashhed. J’ai juste du mal a aider concretement par moment.
Mais je suis contente de travailler a Mash’Hed car tous leurs projets sont intéressant et cherche a monter pleins de belles choses nouvelles comme pour la Tunisie ou l’éducation.
J’ai pu participer à plusieurs action organisée par Mashhed tel que les séminaire sur l’éducation à Madhia et pour faire de nouveaux partenaires à Tunis.
Mais aussi du 6 au 11 Avril j’ai participer a la Formation Jeux, à Gafsa avec des formateurs des Cemea.
C’étais vraiment interessant pour moi car j’ai pu découvrir et apprendre à créer pleins de jeux. J’ai aussi rencontrer de chouette personne et j’ai nouer des liens sur Gafsa et Madhia. J’ai pu également continuer d’apprendre l’arabe car vu qu’elle se déroulais en Tunisie devais se dérouler en arabe. Or elles c’est principalement déroulée en francais car beaucoup d’entre eux le pratique bien et veulent nous simplifié la compréhension pour moi et les deux formateurs. Il y avait donc plus de trduction en arabe que francais mais c’etais quand même un super échange linguistique et culturel, même entre le Nord et le Sud de la Tunisie car il y avait des personnes de Mashhed mais aussi de Madhia (une ville du Sahel).
Ce rapport entre les langues arabe-francais pendant la formation je ne sais pas trop comment cela pourrais être autrement mais c’est vraiment une reflexion que j’aimerais discuter pour voir comment cela pourrais être vécu autrement. Pour s’assurer qu’une langue ne soit pas privilégiée et que les tunisiens par exemple se sntent libre de parler arabe, même si les formateurs ne les comprennent pas. En tout cas ce fut vraiment pratique et agréable pour moi. Voila cette formation viens de se finir et elle est vraiment passée vite.

J’ai trouvée aussi une autre fonction a Mashhed dans l’équipe de conception et mise en page du MA MA. Le MA MAG est le Magasine de Mashhed mensuelle, dont on viens de réaliser le premier pour le mois de Mars. Il a pour objectif de donner les ressentis et avis de personnes qui travail ou cotoient Mashhed pour avoir des traces de ce qui a pu être vécu dans le mois à Mashhed et permettre à des personnes ou associations extérieurs d’avoir un appercus avec des photos et ressentis de ces membres.
J’ai vraiment appreciée l’ambiance de travail avec une super équipe : « C’est pas ta MAG, c’est MA MAG ! »
Très ouvert à de nouvelles idées, avec pleins d’imaginations, beaucoup de plaisir de participer a ce projet.

Pour ce qui est du premier mois dans ce nouveaux pays, qui change beaucoup de chez moi, à commencer par la distance et le manque de ma famille, je souhaite a tous le monde de pouvoir voyager ou tous simplement chercher à voir et profiter des nouvelles choses de la vies car partout dans le monde il y a des différences et des choses a découvrir.

Bref après beaucoup de nouvelles sur moi moi et moi je vais maintenant raconter que certains ressentis et certaines situations vécu qui on pu m’interroger ou me surprendre suite au prochain mois

En me promenant dans la montage
j’ai aperçu un animal sauvage,
en m’approchant
j’ai vu que c’etait un humain
en m’approchant encore
j’ai vu que c’etait mon frère.

proverbe ancien

CEMEA Pays de la Loire - 15 bis allée du comandant Charcot - 44000 Nantes - 02 51 86 02 60 SPIP | réalisé et hébergé par les CEMÉA Pays de la Loire | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0