Accueil > Allemagne > DE 10 à Hambourg > Pédagogie du danger, de l’aventure ou de l’autonomie ?

Pédagogie du danger, de l’aventure ou de l’autonomie ?

Publié le vendredi 29 septembre 2017

Suite à une visite d’un Bauspielplatz, nous discutons autour de ce que nous avons ressentis, de ce que cela nous évoque, du lien que nous pouvons faire avec nos pratiques en France ou non pratiques....

Ressentis :

Petite frustration car envie d’en savoir plus. Envie d’aller voir plus, de creuser plus sur la pédagogie mise en œuvre, possibilité de rencontrer des gens qui ont fait....Beaucoup d’envies dont celle de faire partager l’ambiance qui règne dans ce lieu à d’autre personnes.
Content d’être aller dans la structure, d’avoir vu, d’être monté dedans. Cela donne plein d’idées
Idée de fou mais qui existe depuis longtemps. Fait référence, pour moi, à la pédagogie Freinet. Importance de faire confiance aux enfants, laisser faire en étant présent. Importance de l’expérimentation
Gêne d’aller me balader dans un espace réservé aux enfants, peur de les déranger dans leur espace. Espace pensé par eux, pour eux, sans les parents ; Espaces de cache
Espace de liberté de faire et d’expression
Différentes choses possibles : faire, réfléchir ensemble, animaux, vélos.
Importance de la récup : piano, vélos, etc. Cela permet d’apprendre à réparer
La pédagogie du danger est mise au centre pour travailler autour
Impression de galère à demander des subventions tous les ans pour pérenniser l’ouverture du Baui
Je me suis sentie dans le monde des enfants, je m’attendais pas à voir des cabanes, des choses en hauteur, je ne trouvais pas ma place dans cet espace qui leur appartient.
La posture de l’adulte qui laisse des espaces sans lui aux enfants est intéressante.
Importance de la confiance entre les enfants et les adultes dans cet espace
Je vois enfin ce dont on m’a parlé depuis tant d’années...Est-ce que cela existe à la campagne ? Quel lien avec la nature ? Cela me renvoie au mouvement scout...Envie d’aller creuser
Je me suis sentie à l’aise. Beaucoup d’idées intéressantes à prendre. Je pense qu’il est indispensable de mettre les outils dans les mains des enfants et là c’est le cas.
Cette visite me frustre de ne pas pouvoir expérimenter cela dans ma pratique pédagogique ou de ne pas avoir pu l’expérimenter

Pédagogie du danger, de l’aventure ou de l’autonomie ?
Discussion pour savoir de quoi on parle….

C’est quoi le danger ? Danger pour qui ?
Dans quels espaces les personnes peuvent poser leur zone de danger ?
En tant qu’anim qu’est-ce que je me sens prêt d’accompagner ? Si je ne suis pas prêt à accompagner, n’est-ce pas bloquant pour l’enfant ?
C’est quoi l’aventure ? Aller vers l’inconnu ? Expérimenter ? L’inconnu c’est déjà une forme de danger….ChacunE met l’aventure à différents niveaux. Pour certainEs, si on reste dans le confortable, zone de confort, on n’est pas l’aventure. Comment cela se transpose dans un Baui ? Elle est où l’aventure pour eux-elles ?
Vivre est une aventure. Si l’adulte a peur, les peurs sont reproduites vers les autres
Le danger est pour tout le monde, enfant comme adulte. L’adulte ne sait pas ce que l’enfant va lui fait découvrir, ce qui va se passer.
Pédagogie de l’aventure pour qui ? Pour les enfants ? Les familles ?
Quelle place pour l’autonomie dans les 2 cas ?
En permettant l’aventure, tu permets le danger qui va vers l’autonomie

Comment dans nos pratiques au quotidien ont défend la prise de risque ? Aussi bien dans les activités des enfants, ce qu’il est possible de faire que dans notre façon de l’argumenter auprès des familles, des partenaires, etc.
La question de la responsabilité nous bloque dans la prise de risques.. De quelle responsabilité on parle ? Comment on assume sa responsabilité ? Comment cela se travaille collectivement ?
Dans nos pratiques, il semble plus rassurant ou plus tranquille de ne pas se poser trop de questions, de ne pas prendre trop de risques et de se cacher derrière la notion de responsabilité.

Comment les formations à l’animation et notamment au niveau de fonctions de direction influent sur la transformation des pratiques ? Il semblerait que la multiplication du nombre de professionnels en poste n’ayant pas ou peu de pratique de terrain n’aide pas à la prise de risques

De l’envie de se former sur les aspects réglementaires de nos métiers pour pouvoir en discuter avec nos équipes, les former.

On en vient à la question du programme, de l’activité programmée, des enjeux du remplissage….

Comment on continue à lutter ? Avec quels moyens ?

CEMEA Pays de la Loire - 15 bis allée du comandant Charcot - 44000 Nantes - 02 51 86 02 60 SPIP | réalisé et hébergé par les CEMÉA Pays de la Loire | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0