Accueil > Tunisie > Volontariat > Volontaires Tunisie 2018 > Le Ramadan en Tunisie

Le Ramadan en Tunisie

Publié le mardi 29 mai 2018

Le Ramadan en Tunisie, dans le monde arabe, entant qu’étrangère !

Cela fait une semaine qu’à commencer le Ramadan, Siyam, jeun ou régime pour d’autres.
J’ai beaucoup discuté avec pleins de personnes différentes sur cet événement religieux en Tunisie. Tout le monde tiens à savoir si je conte le faire et chaque jours ils me demandent si je le fais ou pas si je résiste et mes motivations à le faire.
Beaucoup de personnes, entre autre que je ne connais même pas, veulent me partager leurs raisons et les biens faits, même sans l’aspect religieux.
Il est curieux que certains me motive à le faire et essaye de m’en convaincre, a l’inverse d’autre ne veulent pas que je le pratique et d’autres encore me laisse essayer pour voir ce que cela me fais et que je le fasse en me respectant avec la possibilité de craquer quand je le souhaite.
J’ai donc tenter de le faire (je l’avoue pas dans un sens religieux donc on ne peut pas réellement dire que j’ ai fait le ramadan mais j’ai suivi leur rythme pendant les trois premier jours :
1er jours : tu te bats contre ta tête pour pas vouloir manger mais ton corps n’ai pas en manque ils puisent dans les réserves.
2ème jours : plus fatigué mais tu sens que ta tête lutte moins et que tu as commencé à prendre un rythme il a compris que tu vas manger et boire plus tard
3ème jours : je me suis senti tellement fatigué j’avais plus d’énergie trop dur d’attendre le ftour et plus de force dans les muscle mais tu sens que ta tête a pris un rythme et ne t’appelle pas à manger toute la journée.
4ème jours : j’ai craqué j’ai mangé et bu le matin mais mon corps ayant pris un rythme je n’ai pas eu faim après de toute la journée.

Je trouve donc intéressant ce test et voir ce que cela produit sur mon corps j’espère juste que ce changement de rythme et ces repas de fou le soir ne vont pas me faire encore plus grossir, mais j’en profite pour apprendre pleins de super bonne nouvelle recettes.
9ème jours : je ne fais plus le ramadan car en Tunisie on prend beaucoup de poids quand on est gourmande comme moi et aime les trucs épicé, ainsi je ne fais pas le ramadan mais passe au régime.

J’ai rencontré plusieurs personnes qui ne font pas ramadan, mais j’ai été surprise de le constater parfois après qu’ils mon partager l’intérêt du ramadan.
Ainsi plus ou moins tout le monde respecte les gens qui le font, on trouve ainsi pendant un mois tous les petites boutiques et cafés fermer, ceux qui ne le font pas ne mange pas et ne boivent pas en public. C’est vraiment surprenant la sensation que tout le monde est mort, par ce que plus personne ne circule dans les rues. On rencontre à l’exception, quelques travailleurs qui continue leur quotidien malgré cette nouvelle contraintes, il y a aussi les étudiants qui doivent continuer leurs révisions et passer le bac en pleins ramadan et quelques personnes qui vont faire des courses. C’est flagrant que toutes les femmes passent la journée dans leurs maisons pour préparer des repas pour le soir (le Ftour). Pendant ce mois de ramadan ce sont des repas riche avec plusieurs plats qui sont préparer toute la journée.
On voit tout le monde se retrouver le soir en attendant que les mosquée prononce le Allahou akbar ! (ce qui signifie que « Dieu est grand ! ») et qui est suivie de d’autres paroles religieuse, ce qui annonce le début du repas, ou d’autres s’en vont prier quelques minutes. Ce signal tant attendu varie de quelques minutes entre Tunis et le sud, en fonction du coucher du soleil. Ce qui arrive à Gafsa à peu près à 19h30.

Comme toujours les Tunisiens sont très chaleureux et hospitalier, j’ai donc la chance d’être inviter chez pleins d’amis, comme inconnu, à partager leurs repas. On retrouve beaucoup les même plats traditionnel : des dattes (fourrée ou pas), avec un verre de lait, salade (slata mechwia, fegouss…), une soupe (chorba, hsa…), un plats principal (couscous, tarte, spaghetti, ma9arona,…), des bonus (brique, kéfta, toast ,tajine …), un dessert et de l’eau.
Puis la nuit vers 3h00 du matin, ils se réveillent pour prendre quelques truc à manger et boire de l’eau avant de se recoucher, c’est faire le Shour (manger quelques choses avant le lever du soleil) qui est sensé aider après pour tenir toute la journée sans manger ni boire.

Le ramadan est entre autre fais pour se rendre compte pendant la journée de la difficulté de ne pas avoir d’argent pour manger à sa faim et ce mettre ainsi pendant un mois à la place des sans abri et ainsi chacun doit sortir donner de l’argent ou des plats à ceux-ci. J’avoue que pour moi cette motivation me parait bizarre et dans les fais pas vraiment appliquer, même si le principe de penser aux autres est respectable, je n’ai réellement vu personne faire plus attention et j’ai plutôt remarquée que cette période provoquait encore plus de consommation dans toute les familles. Je remarque d’avantage une tradition de faire des repas ou sont présent pleins de plats et ou sont perdu chaque soir des restes qui ne sont pas nécessairement repartager. De plus cette façon de ce contraindre à vivre ce que d’autre subissent chaque jours est une expérience intéressante pour ceux qui n’ont jamais ressenti ce manque mais je ne pense pas que ce contraindre pendant un mois aide plus ces personnes qui meurt réellement de faim. Je le ressens plus comme une action qui te donne encore plus envie de te gaver, que de partager.

Cependant le ramadan est bien plus que cette volonté de se mettre à la place de quelqu’un, mais beaucoup de musulmans pratiquant, juste croyant ou rien m’ont partagé leurs visions qui veut ; un nettoyage du corps et une période de respect, qui passe par le jeun mais aussi l’interdiction de boire fumer, sexe, dire des gros mots insultes… et autres pratique décréter par Allah comme non hallal
Cependant le ramadan ne concerne pas les personnes qui sont trop faible pour le faire, comme ceux qui tombe malade ou les filles pendant toute la durée de leurs règles.
On a la chance de faire le ramadan cette année pendant une période pas trop chaude ce qui nécessite pas un trop grand besoin d’eau.

Le soir ainsi après une journée, pour certain à dormir, tout le monde sort et se retrouve en ville, on voit ainsi plus de fille sortir le soir, que hors du ramadan.
C’est véritablement un autre rythme, qui fatigue beaucoup et ou la vie en journée se déroule au ralenti et toutes les activités sont arrêté. Trop fou de vivre dans une société qui vie toujours en accord d’un même principe qui base tous sur la religion et non la consommation.
C’est vraiment quelques choses que j’apprécie en Tunisie c’est ce rythme qui repose sur tes envies et besoins avant beaucoup d’autres contraintes, mais cependant beaucoup d’entre eux sans plaignent ne trouvant pas d’activités et se plaignent de routine. On peut apprécier ce rythme ralenti, qui change des sociétés occidental où chacun vie a son propre rythme, sans se soucier de son voisin, où chaque jours est une course contre la montre, pour essayer de faire le plus de rendements, activités… Quelle paix ici !

CEMEA Pays de la Loire - 15 bis allée du comandant Charcot - 44000 Nantes - 02 51 86 02 60 SPIP | réalisé et hébergé par les CEMÉA Pays de la Loire | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0