Accueil > Palestine > Palestine ici et ailleurs > Volontaires Palestine 2018 > premiers jours

premiers jours

Publié le jeudi 25 janvier 2018

Salut,

actuellement à Naplouse en Palestine pour un Service Volontaire Européen (SVE), je m’apprête à vous raconter ma première semaine. Je ne peux hélas pas vous donner mon nom afin de garantir ma sécurité ainsi que celle de mes proches (mais nan j’déconne !! c’est juste pour pouvoir passer de nouveau à l’aéroport, vous allez comprendre si vous poursuivez la lecture .. ;) ).

Décollant de Nantes j’ai tout d’abord fais escale à Berlin où j’ai passé la nuit, je ne vous cache pas que j’avais un pote sur place qui m’a fait la visite de la ville ainsi que la tournée des bars. Mais ne me traitez pas d’alcoolique avant d’avoir prit conscience que la Palestine est un pays musulman où la vente d’alcool est interdit !! De plus j’y reste 3 mois et je vais passer les fêtes de fin d’année sans champagne ! Donc s’il vous plaît .. ne me juger pas ;)

Ayant réussi à revenir à l’aéroport après mettre perdu dans les bus, les trams, les métros, les zones A, B, C .. (nan mais vous imaginez même pas la taille de cette ville et sa complexité ! Et puis c’est un peu compliqué de demander son chemin, l’Allemand … ça reste de l’Allemand quoi ! Entschuldingung Lina), j’ai enfin réussi à me poser dans mon avion et dormir un peu pour essayer d’arriver en forme ! Une fois dans l’aéroport de Tel-Aviv le challenge était de passer la douane Israélienne en mode touriste (il vaut mieux pas leurs dire que tu viens aider les Palestiniens sinon c’est retour à la case départ), j’ai alors choisi le guichet où la fille était la plus jolie (Normal comme au supermarché quoi !), puis elle a commencé à me poser plein de questions sûr moi et ce que je faisais ici (j’ai vraiment crus que j’allais conclure un truc elle était trop intéressée quoi !), jusqu’au moment où elle m’a dit qu’elle gardait mon passeport et que je devais aller voir son responsable ! (DAAM !) Après m’avoir fait attendre pendant une bonne heure celui-ci me reçois (faut que je vous avoue que les mecs ce n’est pas trop mon truc, mais lui je devais vraiment lui plaire parce qu’il était vraiment intéressé, il m’a même demandé mon portable !) Durant 20 minutes il m’a interrogé, j’ai donc fais le baroudeur qui voulait simplement découvrir le monde ainsi que ces différentes cultures sans savoir ce qui allait m’attendre (faut que je vous avoue que je n’ai pas eu de mal car je voyage tout le temps comme ça normalement). J’ai tout de même un peu balisé lorsqu’il m’a demandé si j’étais un volontaire tout en fouillant mon portable ! Mais ce dernier a fini par me laisser passer (oufffff), à moi cette région encore inconnue !

Une fois dans le centre de Tel-Aviv la première chose qui m’a surpris c’est les militaires, non pas par leur nombre, mais par leur moyenne d’âge, la grande majorité ont 17 ou 18 ans, j’ai appris par la suite que le service militaire était obligatoire pour obtenir la nationalité Israélienne. La deuxième chose perturbante était la quantité d’alcool mise en vente dans les magasins, en effet je ne le savais pas mais Tel-Aviv est vraiment réputé pour faire la fête, je m’en suis vite rendu compte lorsque le mec de l’auberge de jeunesse à commencer sa présentation par m’informer sûr les horaires de l’Happy Hour ! (mais j’ai préféré rester calme ce soir-là .. ;) ).

Le lendemain je suis aller chercher Maud à l’aéroport (ma super collègue capable de se perdre dans sa propre chambre, (ne m’en veux pas j’étais obligé ! ^^) ) puis nous avons foncé à Jérusalem où nous avons dormi dans la vieille ville. Nous ne nous attendions pas à une telle mixité de religions et de culture dans un si petit endroit ! La vieille ville fait moins d’1 kilomètre sur 1, autant vous dire que vous pouvez la traversée en 10 minutes à pied ! C’est devenu un magnifique souk entre des murs d’époques resté intactes, mais la vieille ville est toujours partagé en différents quartiers (sans frontières) abritant Musulmans, Juifs, Chrétiens, Arminiens … ces derniers se croisent, se parlent, nous avons vu des magasins vendent des kippas en face de magasins vendant des mains de fatma, il y a une réelle acceptation de l’autre auquel nous ne nous attendions pas !

Le lendemain l’aventure commença réellement pour nous, sans savoir à quoi nous attendre nous rentions en territoire palestiniens. Ce long mur interminable nous laissa sans voix, 5 mètres de haut, ficelé de barbelés .. bien plus impressionnant que celui de Berlin. Malgré tout ce que nous avions lut sûr le conflit, c’est sûrement ce mur qui nous a fait comprendre ou nous rentions, dans une prison.

Mais nous avons vite retrouvé le sourire lorsque nous avons commencé à communiquer avec ses habitants ! Nous nous sommes trouver face à des gens remplis d’humour avec une gentillesse incroyable, malgré cet enfermement permanent. Ils se sont habitué à cela, et continuent leurs activités, après tout, pourquoi s’arrêter de vivre ? C’est aujourd’hui que je me rend compte que le bonheur peut se trouver partout, il suffit simplement de le créer.

Les enfants, les jeunes, les adultes, les vieux, tout le monde nous aborde dans la rue pour savoir d’où nous venons. Ici à Naplouse les touristes se font rares, alors les habitants sont contents de vous voir passer dans leurs rues, ils ne se sentent pas laisser du monde, et vous posent toutes les questions qui savent dire en anglais afin d’avoir un contact, ils n’ont pas peur de l’étranger comme nous français. « Welcome Welcome » « What’s your name ? » « Yes » « Good bye » « I love you ».

Cette destination n’était pas au programme dans ma vie, elle m’a été proposé un peu par hasard, beaucoup de personnes m’ont demandé « mais pourquoi ?? » je n’avais pas de réponse, je n’en ai pas plus aujourd’hui, mais une chose est sûre, je suis heureux d’y être.

C_Travel

CEMEA Pays de la Loire - 15 bis allée du comandant Charcot - 44000 Nantes - 02 51 86 02 60 SPIP | réalisé et hébergé par les CEMÉA Pays de la Loire | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0